32 route de Pont-Audemer, 27260 Epaignes
02 32 42 59 61

Programme

40ème colloque francophone de mammalogie

vendredi 19 octobre

SORTIES NATURALISTES (APRÈS-MIDI)

Pour les personnes le souhaitant, il est possible d'arriver dès le vendredi dans la journée et ainsi participer aux visites proposés en collaboration avec des partenaires du GMN.

Réserve naturelle nationale de Beauguillot

Pour ceux arrivant par l’ouest, faîtes une pause dans la Manche, au cœur de la Réserve Naturelle Nationale de Beauguillot. En compagnie du Conservateur, venez découvrir les trésors du littoral manchois, dont la plus grande colonie de Phoques veaux-marins de Normandie.

15 pers. maximum

Visite programmée de 15h à 16h30

 

Zone humide de la Prairie

Pour ceux ne s’arrêtant pas avant Caen, il est possible d’y profiter d’un « petit coin de verdure ». La Ville de Caen et ses partenaires associatifs naturalistes vous guideront au cœur de la Prairie, zone humide de 90 hectares.

20 pers. maximum

Visite programmée de 15h à 16h30

 

Réserve naturelle privée des Courtils de Bouquelon

Pour ceux arrivant par l’est, faîtes escale sur les bords de Seine, au sein de la Réserve Naturelle Régionale des Courtils de Bouquelon. Aux côtés du gestionnaire, venez découvrir la faune et la flore de la toute première Réserve Naturelle Volontaire de l’ex-Haute-Normandie.

Jusqu’à 50 pers.

Visite programmée de 15h à 17h

 

TABLE RONDE (17h - 19h)

Une table ronde est proposée à tous, spécialistes ou "simple amoureux de la Nature" à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH), Esplanade de la Paix - Campus 1, 14000 Caen, par la Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN), le Groupe Mammalogique Normand (GMN), la Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) et l'équipe d'HISTEME (Histoire, Territoires, Mémoires) de l'Université de Caen :

"Loutres, Castors et Humains : des territoires imbriqués"

À l’heure où loutres et castors voient leurs aires de répartition s’étendre en France et leur retour en Normandie se confirmer ou s’annoncer, la question de la cohabitation avec les humains se pose plus que jamais.

En effet, ces mammifères sauvages des milieux aquatiques investissent des territoires fortement anthropisés alors que les humains ont perdu l’habitude de vivre à côté d’eux, si ce n’est avec eux. Mieux, le castor, en façonnant son environnement, redéfinit le paysage des cours d’eaux et des zones humides, intervenant ainsi puissamment dans la vision humaine d’un paysage « naturel » jardiné, sous contrôle.

Outre de présenter les espèces et leur situation actuelle, les intervenants se projetteront tant dans l’histoire récente qu’ancienne afin de mieux comprendre la façon dont loutres, castors et humains ont pu et peuvent se connaître et cohabiter au sein de territoires partagés, en co-façonnant des paysages.

Modérateur

François Moutou, vétérinaire, président d’honneur de la SFEPM

Intervenants

Corinne Beck, historienne, Université de Valenciennes

Laetitia Faine, chargée de mission, Groupe Mammalogique Normand

Bénédicte Felter, éco-sociologue, Université de Lille

Rémi Luglia, historien, Université de Caen

SAmedi 20 & Dimanche 21 octobre

PROGRAMME DES COMMUNICATIONS

Mammifères – Territoires & Paysages

Samedi 20 Octobre :

8h00 – 9h00 : Émargement des participants & Collation d’accueil

9h00 – 9h30 : Cérémonie d’ouverture

9h30 – 9h45 : Les mammifères sauvages dans les paysages de Normandie, François LEBOULENGER (GMN)

9h50 – 10h05 : Projet Glirid’haies : indicateur de biodiversité sur les petits mammifères pour les éléments linéaires du paysage, Catherine BOUT (GREGE)

10h10 – 10h25 : Analyse spatiale et environnementale de la présence du Muscardin en Bretagne, Thomas DUBOS (GMB) & Franck SIMONNET (GMB)

10h30 – 11h00 : Collation

11h00 – 11h15 : Les grands herbivores, espèces clef de voûte de paysages à renaturer, Thierry LECOMTE (RN des Courtils de Bouquelon & groupe HOPE)

11h20 – 11h35 : Structuration spatiale des populations de cerfs autour de Paris depuis les années 1950 : réactions au développement des infrastructures de transport, Vincent VIGNON (OGE)

11h40 – 11h55 : Le regard des sciences historiques. Paysages et territoires du cerf et du lapin (France septentrionale, XIIIe-XVIe siècles), François DUCEPPE-LAMARRE (Université de Lille)

12h00 – 12h15 : Le Vison d’Europe : Plan National d’Actions intermédiaire pour une espèce en danger critique d’extinction, Thomas RUYS (Cistude Nature)

12h20 – 12h35 : Programme LIFE VISON, conservation du Vison d’Europe dans le bassin de la Charente, un programme ambitieux : présentation et premiers résultats, Romain BEAUBERT (LPO Aquitaine)

12h40 – 14h00 : Pause déjeuner

14h00 – 14h15 : Le lynx boréal en France : trois territoires, trois histoires, trois défis pour sa conservation, Marine DROUILLY (SFEPM)

14h20 – 14h35 : Amélioration des connaissances sur la répartition de la Martre dans un territoire fragmenté de Normandie, Christophe RIDEAU (GMN)

14h40 – 14h55 : Chacal à chabraque et chacal doré : (ré)-émergence de deux espèces adaptables au sein des territoires de deux continents, Marine DROUILLY (ICWILD)

15h00 – 15h15 : Putois et autres « nuisibles » : quelle stratégie pour quelle protection ? Pierre RIGAUX (SFEPM)

15h20 – 15h35 : De l’ours brun des Pyrénées à l’ours polaire en Arctique : Une géopolitique vive de la faune et des territoires, Farid BENHAMMOU (Université de Poitiers)

15h40 – 16h40 : Sentinelles des troupeaux, film de Patrice RAYDELET (Pôle Grands Carnivores), projection du film et échanges

16h45 – 17h30 : Goûter posters

17h30 – 19h00 : Assemblée générale ordinaire de la SFEPM

 

Dimanche 21 Octobre :

8h00 – 9h00 : Collation d’accueil

9h00 – 9h15 : Les phoques en baie de Somme, de leur retour naturel dans l’estuaire à leur intégration aux paysages économique, culturel et scientifique, Sarah MONNET (Picardie Nature)

9h20 – 9h35 : Le monitoring des marsouins communs par acoustique passive, Julie BEESAU (ENSTA Bretagne)

9h40 – 9h55 : Le Murin de Daubenton est-il un anti-zadiste ?, Lilian GIRARD (Chauve-souris Auvergne)

10h00 – 10h15 : Flux de gènes et flux d’individus chez les chauves-souris forestières : quelle influence de la fragmentation forestière ?, Eric PETIT (INRA Rennes, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes)

10h20 – 10h50 : Collation

10h50 – 11h05 : L’apport des techniques de génétique à l’étude des mammifères. Illustration des avantages et limites des différentes approches dans le suivi d’espèces emblématiques : la loutre, le desman, le castor et le chat forestier, Lise-Marie PIGNEUR (Université de Liège)

11h10 – 11h25 : Campagnols aquatiques : phylogéographie et biométrie, Lise-Marie PIGNEUR (Université de Liège)

11h30 – 11h45 : Biométrie et génétique des Campagnols aquatiques en Normandie, Bastien THOMAS (GMN)

11h50 – 12h35 : Conférence de Jacques BAUDRY (INRA Rennes) sur l’écologie du Paysage

12h40 – 14h00 : Pause déjeuner

14h00 – 14h15 : Déplacements et dispersion du loup : apport de la modélisation, Marc ARTOIS (VetAgro-Sup Lyon)

14h20 – 14h35 : La belle histoire de la peste porcine africaine, François MOUTOU (SFEPM)

14h40 – 14h55 : Des terres sibériennes aux foyers humains ? Le cas des renards argentés, objets d’une expérimentation visant à les domestiquer, Laura CAPORALI (ENS de Lyon)

15h00 – 15h15 : La Musaraigne bicolore, quel territoire, quels paysages ?, François LEBOULENGER (GMN)

15h20 – 15h30 : Séance de clôture